Prendre soin de la création au Liban

22 juin 2018
Conservation

A Rocha Suisse soutient le projet Mekse décrit dans cet article écrit par Chris Naylor, qui a vécu 12 ans au Liban et a fondé A Rocha Liban en 1997. Bonne lecture!

L’histoire est inscrite dans les paysages de la plaine de la Bekaa au Liban. Baalbek et ses magnifiques ruines romaines attirent les touristes, les collines arrondies appelées tells attirent les archéologues, et les longues rangées de barbelés rouillés et les emplacements de blindés témoignent des lignes de front des guerres contemporaines. Pour le meilleur ou pour le pire, nous laissons notre empreinte dans le sol bien après notre départ. Lors d’un voyage récent dans la Bekaa, j’ai été très surpris de constater l’ampleur du développement des villes de l’ouest de la plaine depuis mon départ voici neuf ans. Née de l’arrivée de dizaines de milliers de réfugiés syriens fuyant la guerre civile à l’est des collines, ajoutée à la croissance de la population locale, l’urbanisation galopante a dévoré les collines et les champs fertiles de la vallée, couvrant pâturages, vergers, jardins et ruisseaux d’un manteau de béton gris…

Lire la suite sur blog.arocha.org

Séjour découverte et nature du 4 au 10 avril 2021 14 janvier 2021
Petite école pour la terre 16 décembre 2020
Latest news
Detox la terre 16 décembre 2020
Des cadeaux qui font la différence 16 décembre 2020