A Rocha et la COP 21 à Paris

COP 21La Conférence de Paris sur les changements climatiques a eu lieu du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris. Elle est à la fois la 21è conférence des parties (COP 21) à la Convention de l’ONU sur les changements climatiques et la 11è conférence des parties au protocole de Kyoto (CRP 11). La COP 21 doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2 °C.

A Rocha International et plusieurs entités nationales (UK, France, Suisse, Pays-Bas) sont présents durant la conférence et collaborent à des événements parallèles pour mobiliser les citoyens, et les chrétiens en particulier.

L’avenir du bien-être de l’humanité dépend de manière importante des décisions prises durant ce sommet. Si aucun accord global et contraignant n’est trouvé, la décision sera reportée à dans 5 à 6 ans. Ce retard aggravera considérablement les effets du réchauffement. Il est du devoir de tous les peuples d’exiger de leurs gouvernements de prendre des décisions courageuses, maintenant.

Décryptage des enjeux de la COP 21, en complément du site officiel.

Mobilisation avec A Rocha pour la COP 21

Journée spéciale A Rocha à Paris – samedi 5 décembre

Une journée spéciale A Rocha fut organisée le samedi 5 décembre à Paris avec des intervenants du monde scientifique et ecclésiastique qui apportent leur sensibilité évangélique. Nous avons eu la participation de personnes tel que Katharine Hayhoe, scientifique américaine experte du changement climatique, Efraim Tendero, secrétaire de l’alliance évangélique mondiale, le pasteur Dave Bookless, directeur théologique d’A Rocha International, Antoine Bret, physicien, ainsi que Dominic Roser, justice, économie et éthique.

Résumé et vidéo des actions A Rocha à Paris.

Journée mondiale d’action pour le climat, 28 et 29 novembre

Plusieurs millions de personnes ont marché dans les rues des grandes villes de la planète les 28 et 29 novembre, lors du lancement de la COP 21. Avec un seul discours: les citoyens du monde exigent des gouvernements qu’ils prennent des résolutions contraignantes pour réduire massivement les émissions de gaz à effet de serre et pour abandonner les énergies fossiles au profit des sources renouvelables.

Marches mondiales pour le Climat

Plusieurs méga-mouvements organisent des manifestations dans la plupart des grandes villes. Veuillez consulter par exemple AVAAZ.org ou 350.org pour savoir où ont lieu les manifestations.

Mobilisations en Suisse Romande avec A Rocha: Genève, 28 novembre

Une joyeuse équipe d’A Rocha a fait entendre sa voix pour le climat dans la marche organisée par l’Alliance Climatique Suisse à Genève.

Marche pour le Climat à Genève le 28.11.2015Marche pour le C limat à Genève le 28.11.2015

Une présence d’A Rocha a également eu lieu lors des marches pour le climat dans les villes de Berne, Neuchâtel, Yverdon et Lausanne.

Jeûne et prière

Nous invitons les chrétiens / membres A Rocha à un soutien dans la prière (et le jeûne) pour les actions pro-climat chaque premier jour du mois, avant, pendant et après la COP21.

Ce que nous pouvons faire en tant que chrétiens et citoyens

L’engagement des chrétiens pour un abandon des énergies fossiles

L’église mondiale (catholiques, réformés, évangéliques, orthodoxes) a pris position pour un engagement massif et résolu envers l’abandon des énergies fossiles et vers la transition énergétique. Il est maintenant du ressort de chaque croyant d’intégrer ce positionnement dans sa vie spirituelle, son influence citoyenne et son style de vie.

L’engagement du Cap

Nous appelons à une action radicale pour faire front au changement climatique. Nous adhérons à la déclaration de l’Engagement du Cap qui mentionne « le défi sérieux et urgent du changement climatique qui va affecter de façon disproportionnée les habitants des pays les plus pauvres » (EC II.B.5). Nous appelons donc à passer à l’action pour réduire radicalement les émissions de gaz à effet de serre et favoriser l’essor de communautés résilientes, capables de s’adapter à de nouvelles contraintes et conditions de vie. Nous considérons ces actions comme une mise en pratique du commandement de Jésus-Christ à renoncer à nous-mêmes, à prendre notre croix et le suivre.

Appel à l’action du Mouvement de Lausanne,
en collaboration avec l’Alliance Evangélique Mondiale – Novembre 2012

L’encyclique Laudato Si’

S’il est vrai que « les déserts extérieurs se multiplient dans notre monde, parce que les déserts intérieurs sont devenus très grands », la crise écologique est un appel à une profonde conversion intérieure. Mais nous devons aussi reconnaître que certains chrétiens, engagés et qui prient, ont l’habitude de se moquer des préoccupations pour l’environnement, avec l’excuse du réalisme et du pragmatisme. D’autres sont passifs, ils ne se décident pas à changer leurs habitudes et ils deviennent incohérents. Ils ont donc besoin d’une conversion écologique, qui implique de laisser jaillir toutes les conséquences de leur rencontre avec Jésus-Christ sur les relations avec le monde qui les entoure. Vivre la vocation de protecteurs de l’oeuvre de Dieu est une part essentielle d’une existence vertueuse; cela n’est pas quelque chose d’optionnel ni un aspect secondaire dans l’expérience chrétienne.

Paragraphe 217 de l’encyclique Laudato Si‘ du pape François – Juin 2015

La première session de matinées maman-enfant est terminée 16 juin 2017
De l’espoir dans un monde post-vérité 29 mai 2017
Latest News
Livre: Evangile et changement climatique 3 mai 2017
Ecologie et dévelopement durable le 6 mai 3 mai 2017