A Rocha Suisse s’engage pour l’environnement au Sud

Projet de restauration de la forêt de Bugwe avec A Rocha Ouganda

« West Bugwe Central Forest Reserve » est une des trois dernières forêts primaires dans l’Est de l’Ouganda et considérée par le World Conservation Society comme un site irremplaçable. Des essences d’arbres et des espèces de papillons faisant partie de la liste rouge des espèces menacées y sont présentes et ne se retrouvent nulle part ailleurs dans le pays. La forêt s’étend sur une superficie de 39 km2 et fait partie du plan prioritaire national pour la sauvegarde des forêts.

A Rocha Uganda démarre un nouveau projet pour la restauration et la reforestation d’une cinquantaine d’hectares de cette forêt si précieuse, en luttant contre les plantes invasives et en replantant diverses espèces d’arbres indigènes. Ce projet de forestation s’inscrit dans l’objectif ambitieux que l’Ouganda s’est fixé pour revenir à une couverture forestière de 15% en 2025 après être tombée à 9,1% en 2018 et mettre fin à la déforestation du pays et le travail se fera sous le contrôle et avec la collaboration des NFA (National Forestry Authority).

 

L’engagement de A Rocha Ouganda :

  1. Développer des partenariats locaux pour œuvrer à la protection de West Bugwe Forest et son développement durable.
  2. S’engager pour la restauration West Bugwe Forest par la régénération de la forêt et son reboisement.
  3. Promouvoir des voies de développement durable et écologique avec les habitants des communautés forestières (moyens de subsistance et éducation environnementale).
  4. Entreprendre des activités pratiques pour la conservation de la forêt et des espèces et mener des études pour étayer les décisions pour la gestion de la forêt

Le coût total du projet : 23’000 CHF par an sur 4 ans. A Rocha Suisse s’investit au côté de A Rocha Ouganda pour ce projet et cherche encore un montant total 12’000 CHF /an (sur 4 ans).

Les scientifiques nous répètent sans cesse l’importance de la conservation des écosystèmes pour la planète et cette forêt de Bugwe fait partie des sites irremplaçables. Vous pouvez nous aider en faisant un don pour 2022 et /ou une promesse de don pour les années suivantes.

Nous recherchons :

Voir plus d’information sur ce projet sur le site d’ A Rocha Ouganda.

Les Eco-schools : éducation à l’environnement dans les écoles par A Rocha Ouganda

A Rocha Suisse souhaite apporter un soutient aux projets Eco-schools d’ A Rocha Ouganda, qui vise à :
  1. Promouvoir le programme «Eco-schools» pour améliorer les pratique écologiques dans les écoles
  2. Sensibilisation de la communauté plus large par les écoles
  3. Programme de reconnexion entre les enfants et la nature
  4. Participation des écoles aux journées mondiales pour l’environnement

 

Le programme Eco schools inclut notamment une visite préliminaire, la formation des enseignants, du support aux écoles pour le suivi des 7 étapes Eco-schools et la mise en place de micro-projet et échanges entre écoles.

Le programmeuse aussi à encourager la mise en place de micro-projet par des enfants chez eux, montrer ainsi ce que fait l’école à la communauté plus large.

A Rocha Ouganda a déjà beaucoup de retours d’expérience très positifs avec ce projet.

En 2022, ce projet sera proposé pour 30 écoles et le coût total budgétisé par ARU est de :  30’000 CHF par an. A Rocha Suisse veut s’investir au côté de A Rocha Ouganda pour ce projet et cherche encore un montant total 15’700 CHF par an.

 

Projet La Libertad mené par A Rocha Pérou

Le projet vise à préserver et revaloriser les forêts sèches au bénéfice des populations locales dans la province de Pacasmayo, région de La Libertad.

Les forêts côtières sèches du Pérou représentent l’un des écosystèmes le plus menacés au monde à cause de la déforestation. De nombreux organismes y sont endémiques et dépendent de la protection de ce milieu. Mais ces forêts sont également une ressource socio-économique et culturelle forte pour les communautés locales. En effet, ces forêts leur apporte de la nourriture directement (fruits, etc…) et indirectement (disponibilité en nectar pour la production de miel, espace de pâture pour le bétail, etc…).

 

Elles jouent de plus un rôle de protection du climat en diminuant localement les températures grâce à l’ombrage qu’elle offre tout en en prévenant l’avancée du désert. Il est donc nécessaire de prendre des mesures pour conserver et revaloriser les forêts encore présentes tout en implantant de manière collaborative une gestion durable des ressources qu’elles représentent.

Des mesures de reforestation et de conservation, de sylvo-pastoralismes, de sensibilisation et de transfert de compétences auprès des populations cibles, principalement les femmes et les enfants, ainsi qu’auprès des communautés agricoles sont menées depuis 2017.

 

Des fours améliorés ont également été implantés afin de diminuer la consommation de bois et éviter le dégagement de fumée inhérent aux anciens fourneaux, améliorant la qualité de l’air des cuisines. Toutes ces activités doivent permettre le maintien à long terme des nombreux services que rend la forêt. Et les premiers résultats de terrain sont encourageant et montrent une implication croissante de la population locale.

 

Plus d’information sur ce projet sur le site internet d‘A Rocha Pérou.

 

 

 

Recherche de fonds pour l’Ouganda 20 janvier 2022
Detox la Terre 2022 22 décembre 2021
Latest news
Dernières formations Hortus cette année, le 11 et 23 novembre ! 7 novembre 2021
Journées re-connexion pour les enfants 8-13 ans 26 septembre 2021